S.T. Dupont cherche à ranimer la flamme

STDuPont

À l’occasion de ses 140 ans, le groupe de luxe S.T. Dupont (détenu depuis 1987 par le chinois Dickson Poon), connu pour ses briquets et ses stylos haut de gamme, a annoncé son retour dans la maroquinerie, son métier d’origine.

Créée par le français Simon Tissot-Dupont en 1872, S.T. Dupont fête cette année ses 140 ans d’existence. Alors qu’elle a renoué avec les profits depuis deux ans, la marque a décidé de revenir à son métier d’origine, la maroquinerie. Deux nouvelles collections inédites ont ainsi été développées sous l’impulsion du designer anglais Christopher Pearson, dédiées à deux de ses plus célèbres clients : Audrey Hepburn et Humphrey Bogart.

  

Ce virage stratégique est une façon d’attaquer un marché qui, bien que très concurrentiel, permet d’espérer des niveaux de marge attractifs.

Avec maintenant en ligne de mire Louis Vuitton, S.T. Dupont déploie une nouvelle signature de marque : “Be exceptional“. Le réseau de points de vente va peu à peu être mis aux normes (plus de 250 détaillants multimarques, 300 corners et shopping shops et 65 boutiques en propre) et les forces commerciales vont être formées pour réapprendre leurs classiques sur l’histoire de la marque.
Quant au budget communication, il pourrait passer de 6% à 10% du chiffre d’affaires. Le retour aux sources a un prix.