Petit tour dans la logosphère

citroen

ReMarque(s) : Que serait une marque sans logo ? Place de la Comédie revient sur l’histoire d’un de ces célèbres signes d’identification. Cette semaine, focus sur Citroën et ses chevrons.

En 1900, lors de son voyage de noce, André Citroën se rend en Pologne, pays d’origine de sa mère. À cette occasion, il fait la rencontre d’un ami de la famille qui a mis au point un nouveau système d’engrenages aux dents taillées en forme de V, qu’il utilise dans ses minoteries. Impressionné par ce procédé inconnu, l’ingénieur polytechnicien français décide de l’adapter et de racheter la licence.

 

Deux ans plus tard, André Citroën crée “La Société des Engrenages Citroën“ et décide de prendre le double chevron pour emblème de son entreprise.
En 1919, peu après la 1ère Guerre Mondiale, la société est transformée en usine de production automobile et en 1920 est produite la première voiture arborant le double chevron : la Citroën Type A.

Citroën Type A

À cette époque, le logo de la marque est bleu et jaune. Il conservera ces couleurs tout au long de ses évolutions jusque dans les années 80.

C’est en 1985 que la firme choisit d’adopter le rouge comme couleur dominante (avec deux chevrons blancs), censé refléter le dynamisme de la marque… et la complémentarité avec le bleu de Peugeot (l’intégration de Citroën dans PSA datant de décembre 1974).

citroen-rouge-blanc-comedie

Le 5 février 2009, jour de l’anniversaire de la naissance de son fondateur, Citroën dévoile la dernière version en date du logo, dessiné par le designer Jean-Pierre Ploué. Les chevrons sont libérés de leur cadre et représentés en trois dimensions, ce qui leur permet de gagner en force et en matière. Le rouge, un peu plus sombre, est toujours présent dans la nouvelle typographie du nom de marque.

Logo CITROEN 05.05 MODIF + REPPROCHES

À l’occasion du lancement de son nouveau logo, Citroën a également présenté une vidéo retraçant l’évolution de son identité visuelle tout au long de ses 90 années d’existence.