Huaweï se débride

huawei

Le géant chinois cherche à gommer ses origines et lance une vaste offensive pour concurrencer Samsung et Apple sur le marché de la téléphonie mobile.

Il va falloir s’habituer à prononcer « Houahouaï » : la marque devrait en effet vite devenir une marque mondiale dans l’univers des smartphones.

Ce nom, pas facile à prononcer au premier abord, signifie « splendide ouvrage » ou « gloire de la Chine » selon les traductions.

Conglomérat qui, depuis sa création en 1987, est devenu le deuxième équipementier telecom mondial (derrière l’américain Cisco), Huawei équipe en composants et matériels téléphoniques 45 des 50 plus grands opérateurs du monde.
Et il semble maintenant se doter de tous les moyens financiers et humains  pour concurrencer les grands noms des téléphones mobiles et conquérir d’ici 2015 la troisième marche du podium, derrière Apple et Samsung qui représentent à eux deux 70 % du marché.
Pour compenser la nom de la marque, les produits seront vendus avec un label plus occidental, Ascend, qui servira de nom de gamme à l’instar de la gamme Galaxy pour Samsung.
En termes d’offre produits, pour l’instant simple copie de produits concurrents, la marque semble aussi commencer à mettre l’accent sur le design (et notamment l’implantation d’un bureau de style en Suède). Et il se dit qu’un plan de communication ambitieux est à venir.
Bref, il va vraiment falloir s’habituer à dire “houahouaï”.