Eram veut mettre du soleil dans les chaussures

eram

Eram cherche à s’ériger en marque-enseigne et repense son réseau de boutiques pour affirmer un positionnement chaleureux, complice et décalé.

Depuis 30 ans, Eram décline un ton populaire et décalé autour de sa signature “Il faudrait être fou pour dépenser plus“. Mais au-delà de cette image faite de simplicité, de joie et d’impertinence, bien ancrée dans l’imaginaire collectif, Eram ressent le besoin, comme la plupart des acteurs du marché aujourd’hui, de se hisser au rang de véritable marque-enseigne, à l’instar par exemple d’Yves Rocher.

Avec l’ambition de trouver une vraie reconnaissance dans l’univers de la mode, Eram met en place un nouveau concept architectural, qui sera à court terme déployé dans une cinquantaine de ses boutiques françaises. L’enseigne, qui souhaite s’inscrire davantage dans la relation et l’émotion, espère ainsi s’affirmer comme une marque de mode, à la fois sobre et moderne. Pas d’excentricité ni de talons de 15 centimètres : pour toucher un cœur de cible décrit comme “une citizenista de 25-45 ans férue de style et de mode mais pas obsédée par les tendances“, Eram mise avant tout sur la simplicité et l’accessibilité des produits.

Les nouveaux points de vente sont ainsi structurés autour d’une zone centrale composée d’un canapé et de larges fauteuils servant à l’essayage ou au repos, ainsi que des tables basses offrant des journaux de mode à libre disposition : une sorte de petit salon au milieu du magasin, douillet et agréable, qui s’accorde avec le désir d’Eram de créer une relation plus complice entre la marque et ses clients.

Conçus comme de grands dressings avec des mises en hauteur et un accès facilité et autonome au produit, les nouveaux magasins font la part belle au jaune, couleur « solaire » emblématique de l’enseigne que l’on retrouve un peu partout, sur le mobilier, les murs et les accessoires de décoration.

Canards en plastique, balances, tourne-disques… Les nouveaux magasins seront également décorés de petits objets amusants, en phase avec le ton connivent et décalé déjà présent dans la communication publicitaire.

         

L’enseigne accorde aussi une plus grande importance qu’avant aux accessoires : sacs, bijoux fantaisies, foulards ou petits vernis sont disséminés un peu partout de manière à favoriser les achats impulsifs et à asseoir l’image « mode » de la marque.

Enfin, Eram pousse la praticité jusque dans les détails avec ses nouvelles boîtes à chaussures qui comportent un cordon intégré permettant aux clients de quitter le magasin sans sac. Et la marque a décidé d’ajouter sur chacune de ces boîtes un QR Code qui fournira, une fois scanné,  des informations sur l’entretien du produit acheté.

Cette nouvelle expression de la marque en magasin sera bien sûr déclinée sur le site web de l’enseigne, qui représente déjà 2,5 % du chiffre d’affaire et qui s’appuie sur la complémentarité avec le réseau de boutiques puisque un client sur deux se fait livrer en magasin.