Bell & Ross se dessine une légende

L’horlogerie est un des rares domaines où l’on peut rédiger une saga de marque seulement 25 ans après sa création.

logo Bell_and_Ross blocmarque

Marque franco-suisse lancée en 1992, Bell & Ross a réussi à établir sa légende en une vingtaine d’années. Ce sont deux français qui en sont à l’origine, Bruno Belamich et Carlos Rosillo. Belamich et Rosillo ont conduit à Bell & Ross, nom qui a l’avantage de sonner comme une bonne vieille institution britannique au passé glorieux.

La marque n’a pourtant aucune histoire, et, sans grande originalité a priori, s’appuie sur l’imaginaire de l’aviation et du militaire, déjà pourtant bien préempté. On pense naturellement, entre autres, à Jaeger-LeCoutre ou à Breitling.

Mais la magie a fonctionné. Sans doute parce que Bruno Belamich, le designer et directeur de création, a véritablement la passion des tarmacs et passe son temps libre à étudier chasseurs et bombardiers, et que l’un des partenaires de l’aventureest l’allemand Helmut Sinn, ancien pilote de chasse et fondateur de la marque horlogère Sinn spécialisée dans les montres de navigation et l’instrumentation de bord. C’est d’ailleurs en s’inspirant d’une horloge de cockpit de jet des années 70 qu’est imaginée la BR01 en 2005, modèle devenu mythique avec ses formes rondes dans un carré qui vont devenir la patte de la marque.

BR01

Même quand le designer s’aventure dans le 2-roues ou l’automobile, c’est toujours en réinterprétant l’univers de l’aéronautique. Ainsi il imagine la B-Rocket (en 2014), moto rétro-futuriste, l’Aéro-GT (en 2016), super-car à moteur central, ou encore le Bellytanker conçu à partir d’un réservoir de chasseur. A chaque fois, l’engin imaginé, souvent fictif, coïncide avec la présentation d’une collection de montres éponymes.

Bell & Ross B-Rocket

B-Rocket

Bell & Ross Aero GT

Aero GT

Bell & Ross-Bellytanker

Bellytanker

En une vingtaine d’années donc, Bell & Ross a réussi l’exploit de se créer une solide image dans l’univers des montres-instruments. Chanel Horlogerie entre d’ailleurs au capital en 1998, et, depuis 2002, le site de fabrication rejoint le saint des saints de l’horlogerie suisse, La Chaux-de-Fonds.

Valorisant toujours la résistance optimale à l’eau et aux températures, la précision du mouvement, la clarté des indicateurs visuels, les montres Bell & Ross, motorisées par de très sérieux mouvements automatiques ou à remontage manuel, parfois tourbillon ou répétition minute à l’instar des plus prestigieuses manufacture helvétique, sont devenues les outils attitrés des policiers du RAID, des militaires du GIGN et de représentants de la Sécurité civile. Le temps qui passe ne devrait que renforcer la légende…